Comme je l'annoncais il y a 4 jours, mes démarches auprès de l'ÂN(P)E demeuraient infructueuses: 4 mois sans emplois, toujours pas de nouvelles de leur part, et concernant la formation qui m'intéresse, rien non plus.

Comme convenu donc, je vais à l'agence pour l'emploi vendredi. J'arrive à 15h40, et... j'ai malheureusement 10 minutes de retard, ils sont déjà fermés... Boooooon, bizarrement, je sens l'énervement monter un peu plus.

Lundi matin, je mets mon REVEIL pour être sûr d'arriver tôt et de montrer ma motivation. J'informe la personne qui me demande si j'ai besoin d'un renseignement de mon cas, à savoir 4 mois de chômage, pas de rendez-vous de prévu, pas de nouvelles de ma conseillère-invisible-que-je-l'ai-jamais-vue, pas de réponses aux mails, et un placement sur "liste d'attente" pour une réunion pour une formation dont j'ai plus que grandement besoin. Le monsieur-de-l'ÂN(P)E prend un regard étonné et désolé, ne comprend pas, et regarde si ma conseillère est là. "Elle est en congé jusqu'au 14avril, passez le 14 dans l'après-midi". Et en attendant, j'ai toujours le droit de lui écrire un mail, même si elle n'y répond pas. Je repars sans rendez-vous, sans informations, sans possibilité d'aller à la réunion avant... Je me serais roulée par terre en pleurs de rage tellement j'étais remontée...

Rentrée chez moi, j'écris un mail de pauvre chômeuse inquiète et motivée par sa formation à ma conseillère ÂN(P)E-invisible-que-je-l'ai-jamais-vue, après tout, on sait jamais.

Aujourd'hui, coup de fil de l'organisme sus-cité. "Bonjour Mademoiselle Fricadelle (en vrai ils ont dit mon vrai nom de famille hein ^^), Mme La-Conseillère-que-vous-avez-jamais-vue m'a informée que vous vouliez faire une formation via l'AFPA, et m'a demandé de vous inscrire pour la venue du psychologue du travail de l'AFPA. Cela se déroulera le 5 mai dans notre agence, ca vous va?" J'étais tellement coincée entre la joie, la stupeur et l'étonnement et la contenue pour ne pas sauter partout chez moi que j'ai juste dit: "dommage que ce ne soit pas plus tôt, mais super!"...

Comme quoi... Je vais écrire un mail à la fameuse conseillère invisible pour la remercier d'avoir fait suivre mon dossier. Non, un peu de lèche pour être sûre d'avoir ma formation ce n'est pas mal.