J'ai de la chance, j'aime bien bricoler. Plus petite, ma mère m'a appris à me servir d'une sptaule à pâtisserie ET d'une perçeuse (mais pas des deux en même temps, déconnez pas m'enfin !), et j'ai eu des cours de couture au collège, tout comme de travaux manuels. Bref . peinture, découpage, collage, bidouillage, même pas peur !

Quand on a commencé les prépas du mariage, je savais très bien que nous devrons faire des choses nous-mêmes. Je n'avais pas prévu combien ni l'ampleur. Et je me rends compte que petit à petit j'en rajoute !

Ca a commencé petit avec nos save the Date. Impression chez ma témoin, découpage, pliage et collage de 50 cartes. 3h de travail, ça va (en même temps, j'ai que ça à faire, rappelons le).
Ensuite, ce fut les origamis : 80 mini-grues pour les marques places, je n'en ai fait que la moitié. 200 grandes grues roses et grises, je dois en être à 70. 60 coeurs en origami à glisser dans les remerciements, c'est fait. Ouf ! J'adore les origamis, mais c'est par période. Et puis je suis pas folle, j'en garde pour le Parisien, lui aussi va être au chômage en janvier, il va devoir s'occuper !
Après, les confettis. J'ai voulu des étoiles, et des paillettes. J'ai trouillotté du papier pailleté avec une perforatrice étoile, une par une. La folie, c'est d'avoir empailleté des feuilles blanches parce que j'avais des paillettes et du vernis à portée de main. CQFD. Et les sachets de confettis ? home made aussi, armée de ma machine à coudre. Là encore, j'ai dû en faire la moitié.

Frica bricole

Jusque là, ça va, même si je me rends compte qu'il faut que je me réveille, plein de choses ne sont faites qu'à moitié... Koissa ? moi du genre à commencer quelque chose et m'arrêter en cours ? Mais nooooooooon, j'en garde pour le Parisien, pour qu'il aie l'impression d'avoir mis la main à la pâte voyons !

Et là gros coup de collier : tout le design de la papeterie est faite ou presque (ça va des faire-parts aux étiquettes pour les dragées en passant par les livrets de cérémonie...), sauf qu'il va falloir encore tout faire imprimer puis, découper coller, glisser, découper, timbrer, ranger, stocker, envoyer et s'énerver au passage, sinon ce ne serait pas drôle !

Une fois les faire-parts et les boites dragées faites, je pense qu'on pourra dire qu'on aura fait le plus gros.

Mais pfffffffffffffff, rien que d'y penser j'en suis fatiguée.
Allez, plus que 5 mois et des noisettes avant le jour J.
On peut le faire (enfin moi, en attendant la non-activité du Parisien en janvier....)