Parait que je dois vous parler de mon mariage.

Non pas que je dois, mais bon, quand même, c'est important.
Ça fait partie de ma vie, et vous m'avez supportée/suivie ces derniers mois... et surtout surtout, je n'oublie pas que le bonheur que je goûte aujourd'hui, c'est à ce blog (et Alice, qui se reconnaitra) que je le dois.

Le mariage c'est coooooooooool, mais pas que.
Le mariage ça a été des mois de préparations, des gros ras le bol, des presque-clash avec la belle-famille, des grosses indécisions (genre "mais je mets quelle couleur de vernis sur mes ongles de main ? raccord aux pieds ou pas ?"), des doutes ("j'aime plus ma robe, je ne suis pas sûre...") et bien entendu un trou béant dans son compte en banque.

Mais pour nous ce ne sera que du bonheur :
Un temps aussi sublime qu'inespéré dans un mois de mai totalement chaotique.
Une robe féérique pour moi, que je n'aurais pas pu imaginer, et que je n'aurais jamais pensé porter (même si j'ai souffert dedans...).
Un mari plus amoureux que jamais et formidable jusqu'au bout du gilet de son costume.
Beaucoup d'émotions, beaucoup de larmichettes (même pas que moi d'abord, le Parisien aussi même que !) et des milliards de sourires avec des étoiles dans les yeux.
L'impression de rajouter une pierre à l'édifice, d'avancer encore et toujours vers plus de bonheur (un bisounours s'est caché dans cette phrase, saurez-vous le retrouver ?).
Des scènes cultes comme la photographe enceinte de 8 mois contorsionnée dans l'herbe, la mariée en train de changer l'eau des fleurs entre les photos et la mairie.
Une super journée en somme, faite de plein de surprises dont certaines arrivent encore !

Quelques regrets forcément, puisque nous n'avons pas fait tout ce que nous aurions aimé, nous n'avons pas vu tout le monde autant que nous l'aurions souhaité (Koyangi, je t'ai siiiiiiiiii peu vue... Mais on a au moins arraché une larme à ton oeil de barbare des steppes !), mais au final, tellement de bonheuritude (Ségo, sors de ce corps !!!!).
Oui, le mariage ça insuffle encore plus d'amour dans un couple, ça soude et ça fait encore plus regarder vers l'avenir.

Si la semaine qui a suivi on était ravis et heureux, j'avoue qu'aujourd'hui je me relancerai bien encore dans l'aventure... Se remarier pour faire plein de bricolages, penser créer, faire plaisir....
Ouais bon j'ai compris, me faut un nouveau projet... :)