Demain je me fais poser mon appareil et ca me fous une peur bleue. Oui je sais, il y en a qui ont peur pour des choses beaucoup plus grave que ca, et mon angoisse face à un évènement d'une aussi faible importance est débile...

Ca me fous le bourdon total, j'ai peur du regard des gens, des moqueries, j'ai peur de me retrouver comme au collège, et j'en veux plus de ca. Autant dire les choses comme elles sont, je ne suis pas appréciée par beaucoup de monde à la fac, dans ma classe d'allemand ou ailleurs, et j'ai peur que cela leur donne encore plus d'eau à l'eur moulin. Oui je sais, je suis la première à dire que je me fous de ce que disent les autres. Mais c'est pas parce que je parais sure de moi qu'intérieurement ca ne me fais pas mal...

Depuis toujours j'ai jamais fais partie de celle qui avait une pléiade d'amis, une rimbambelle à ne plus savoir qu'en faire. J'ai toujours eu 3-4 amis super fidèles, les rares qui avaient essayé de vraiment me connaitre... Les autres ne voient en moins qu'une fille prétentieuse, hautaine, nombrilliste...

J'ai peur de perdre ma confiance en moi, confiance qui m'a été si difficile à mettre en place, ma coquille... Comme d'habitude ca va être des peurs infondées, une fois l'appareil mis, je vais me trouver immonde pendant quelques mois jours (automotivation) et avoir un mal de chien à ne pas pouvoir beaucoup parler (ca ca va être le plus dur), et je vais faire une légère depression post-appareillage là où d'autre font des dépression post-natale...

C'est dur parfois d'être tout le temps optimiste, j'arrive même pas à faire une note où je montrerais vraiment que je meurs de trouille, que j'ai peur, que j'ai pas confiance en moi...Une note où l'on ressentirai une certaine detresse... Non ca je sais pas faire, toujours faut que je sois optimiste... C'est rageant à la fin!!!

Bon, je pense pas que je vais réecrire avant le jour fatidique demain, donc portez vous bien en ce lundi, début de semaine pourri décrété par moi... Bonne nouvelle: je vais en Haute-Savoie et à Genève ce week-end... Et si mon petit cousin de 14 ans me fait une remarque sur mon appareil, je lui en fous une, promis.