Le 1er de l'an au soir, alors que la voiture de Beau-Papa était garée devant l'immeuble à 1350m d'altitude, Dame Nature nous gratifia de neige. Toute la nuit.
Le lendemain matin, nous fonçons tous devant le super 4x4 de marque allemande du peuple sus-cité, arnachés que nous étions pour aller skier sous le soleil qui pointait son nez. Sauf qu'il avait pas mal neigé, au point qu'on a eu du mal à ouvrir la porte pour démarrer la voiture et la faire chauffer pendant qu'on grattait le reste des vitres.
Au point que, fichtre, les autres portes sont impossibles à ouvrir et encore moins le coffre dans lequel se trouvent nos skis. Au point qu'on essaie même de lancer de l'eau mais qu'on arrive pas à ouvrir. Au point que 20 minutes plus tard, malgré l'eau d'abord froide, puis tiède et enfin chaude balancée sur la voiture, les portes ne s'ouvrent toujours pas, et mince, même celle du conducteur!!!

Au bout d'1h à s'acharner sur la voiture qui tourne toujours avec le chauffage à fond qui a même rendu les vitres chaudes, et après avoir passé en revue les explications les plus loufoques, nous arrivons à un triste constat: Cette voiture moisie (d'où Moisiture) s'est refermée toute seule (avec ma veste à l'intérieur d'ailleurs...). Constat confirmé par l'ami-concessionnaire qui nous laisse alors 2 choix: ou aller chercher le double de la clé (30km de route, 1h30 le temps de faire l'aller-retour), ou l'astuce suprême pour ouvrir le coffre: exploser le phare arrière pour trouver un petit loquet à tirer...

Devinez quelle solution à été choisie...

Fichtre, ca fait un sacré trou d'air froid dans la voiture un phare en moins... (et surtout heureusement qu'il n'y avait pas de gamin à l'intérieur...)