Bon, bon, bon, me voilà rentrée à la demeure de la Mère Supérieure, et je découvre enfin le courrier de ma conseillère anpe invisible-que-je-l'ai-encore-jamais-vue.

"Nous vous inscrite sur une liste d'attente pour assister à une réunion d'information collective sur l'AFPA".

Je résume donc: je suis au chômage depuis 4 mois, et j'ai fais une demande pour une formation qui va tout à fait dans le sens de mon projet professionel et qui me permettrais un retour à l'emploi certain. Or à ce jour, je n'ai toujours rencontré personne pour m'accompagner dans mon projet, je n'ai aucun rendez-vous de prévu, et les places pour la formation qui m'intéresse sont restreintes (non parce que Paris c'est génial, mais si c'est pour faire une formation à Calais, Laval ou Chateauroux, c'est juste PAS LA PEINE).

Donc, devant de tels faits, je me vois contrainte d'agir. Cet après-midi donc, je vais aller à l'ANPE, et là, ca va saigner. S'il le faut, puisqu'il y a des postes internet, le téléphone à disposition, j'y vais avec une tente, et je campe en plein milieu jusqu'à ce que j'ai un rendez-vous...

Et après on se plaint que le retour à l'emploi est difficile, mais si on fait rien pour accompagner les gens qui ont un projet qui tient la route et qui sont motivés, à quoi l'ANPE sert?